Moulage du zodiaque à Dendara

       
La deuxième salle osiriaque, de l'Est, possède un plafond astronomique d'un grand intérêt. Du côté Ouest on avait sculpté un zodiaque, jadis enlevé, exposé à Paris par un marchand et vendu, à grand frais, à Louis XVIII.
 Il est maintenant au Musée du Louvre et remplacé à Dendara par un moulage. 
Un ouvrage, publié en 1997 par S. CAUVILLE, sur le zodiaque de Dendara est disponible à l'Institut Français d'Archéologie Orientale du Caire, rédigé en 5 volumes: "Dendara, les chapelles osiriennes". 
Vous trouverez également un opuscule, illustré pour un public plus large, qui condense "le zodiaque d'Osiris" (le zodiaque de Dendara au musée du Louvre) par S. CAUVILLE .
       
Le zodiaque est de dimensions relativement modestes: 2,55 m de côté.
Il fut découvert à Dendara en 1799 par le général Desaix; Vivant Denon en fit des dessins et, très vite, il suscita un grand intérêt. 
Avec l'autorisation de Méhémet Ali, il fut apporté en France par Le Lorrain. Vendu à Louis XVIII, il pris place d'abord au Musée du Louvre, puis exposé à la Bibliothèque Nationale de 1823 à 1919; puis réintégra définitivement le Louvre. Dans le Musée du Louvre plusieurs emplacements accueillirent le zodiaque.
       
Le zodiaque de Dendara représente une carte du ciel: des dessins des constellations situées dans la zone céleste, communément appelée "zodiaque", sont clairement indiquées sur le monument.
        
A l'intérieur du cercle l'on retrouve des constellations connues, d'autres difficiles à appréhender.
Les Égyptiens avaient du ciel une vision qui était sans connaissance précise du système solaire.
       
Pour les anciens Égyptiens la vie s'organisait autour du fleuve Nil, le soleil prenait une très grande place dans la vie quotidienne et dans le culte. Pour eux le soleil, le dieu Rê, se déplaçait en bateau dans l'océan céleste.
        
Les diverses phases de la lune, des constellations comme Orion, des étoiles comme Sirius, la brillance de Vénus et le déplacement des planètes ont été relevés, analysés et consignés dans des papyrus par les prêtres astronomes.
Le zodiaque de Dendara nous montre le ciel nocturne de l'hémisphère Nord.
       
Des cercles répartissent les constellations depuis le centre, le pôle Nord, jusqu'à l'hémisphère Sud.
Le plafond de cette chapelle est donc composé: à gauche du zodiaque, puis au centre de la déesse Nout allongée,
    
et enfin dans le registre de droite se trouve la déesse Nout courbée, renfermant, dans l'espace compris entre ses membres, la barque de la nuit aux différentes heures. Nout ployée figure ici la voûte céleste dans laquelle se déplace la barque du Soleil. 
Sur ce document, nous découvrons à gauche une partie du zodiaque, au centre la déesse Nout allongée et tout à droite les mains de la déesse Nout courbée.