Depuis l'enceinte de la pyramide de Djoser une vue sur les mastabas et en arrière plan la pyramide du roi Ounas.
La pyramide d'Ounas.

La pyramide d'Ounas portait le nom de : Ounas-nefer-sout :
 Ounas est parfait quant au places

Le temple haut de la pyramide situé à l'Est.
En arrière plan la pyramide à degré du roi Djoser.
La pyramide d'Ounas et les vestiges de son temple haut accolé à la pyramide.
Les dimensions primitives de la pyramide sont : 66 mètres de côté et 18,60 mètres de haut, dimensions qui semblent modestes comparées à celle des monuments de la IVème dynastie.

Le complexe funéraire d'Ounas, en ruine, comprend tous les éléments caractéristiques des ensembles funéraires royaux de ce temps :
- un temple de la vallée à la lisière du désert,
- une longue chaussée montante débouchant sur la face Est 
- le temple funéraire situé à l'Est
- l'entrée de la pyramide située au Nord.  

Information sur le complexe funéraire du pharaon Ounas et le plan du complexe.
L'entrée de la pyramide d'Ounas, bien qu'au Nord ne se trouve pas dans la face de l'édifice, mais sous le pavement.
A cet emplacement il subsistait une petite chapelle avec stèle, accolée à la base de la pyramide et comportant dans son dallage l'embouchure de la descenderie.
Plaque commémorative.
La pyramide d’Ounas a été découverte par Maspero le 28 février 1881.
Après la descenderie un long couloir conduit à un vestibule puis au passage des herses.
Celui-ci franchit, un corridor conduit à l'antichambre décorée de textes.
A gauche de l'antichambre, vers l'Est, un passage conduit au serdab, non décoré, qui contenait des statues du roi.
A droite de l'antichambre, à l'Ouest, se trouve la salle du sarcophage, elle aussi décorée.
Dans la descenderie avec une vue vers la lumière du jour.
Après la descenderie l'on atteint un couloir horizontal non décoré.
A droite et à gauche du corridor l'on remarque l'emplacement des herses, au nombre de 3, qui étaient en granit.
Après la descenderie, un long couloir donne accès à l'antichambre.
Les derniers blocs du couloir, qui donnent accès à l'antichambre, portent des textes.
Les derniers blocs du couloir, qui donnent accès à l'antichambre, portent des textes.
La pyramide d'Ounas contient les premiers textes hiéroglyphiques dans un contexte funéraire.
Nous sommes ici dans l'antichambre.
Le plafond est constitué de chevrons décorés d'étoiles à cinq branches.
Passage à l’Est de l’antichambre qui conduit au serdab,
Les hiéroglyphes sont écrits en colonnes et l'on y trouve de nombreux cartouches du roi Ounas.
Chevrons décorés d'étoiles à cinq branches.
Chevrons décorés d'étoiles à cinq branches.
Textes des pyramides, en colonnes, sur les murs de l'antichambre.
A l’Est de l’antichambre se trouve le serdab, lieu le plus à l’Est des appartements funéraires et qui a la particularité de n’être jamais inscrit.
 Cette pièce recèle généralement une (ou des) statue du défunt.
Le serdab, situé à l'Est, l'antichambre ornée de textes et la salle du sarcophage, située à l'Ouest.
La salle du sarcophage contient le cercueil du roi et dont nous trouvons, en plus des textes, un décor en "façade de palais".
Le passage entre l'antichambre et la chambre funéraire est aussi couvert de textes.
Passage qui de l'antichambre donne accès à la salle du sarcophage.
Le passage entre l'antichambre et la chambre funéraire est aussi couvert de textes.
Le passage entre l'antichambre et la chambre funéraire est aussi couvert de textes en colonnes.
La chambre funéraire couvert de textes.
Tous les appartements de la pyramide d'Ounas sont en calcaire de Tourâh, à l'exception du mur Ouest de la chambre funéraire et de la moitié Ouest de ses murs Nord et Sud, en face des extrémités du sarcophage, qui eux sont revêtus d'albâtre égyptien sur lequel un décor en "façade de palais" fort complexe, ainsi qu'une fausse porte, ont été sculptés et peints.
Le sarcophage d'Ounas, rectangulaire, est en pierre.
Décor en "façade de palais" sur un support en "albâtre égyptien".
Le sarcophage, avec son couvercle, et le décor en "façade de palais" sculpté et peint, sur un supporte en "albâtre égyptien".