Les conférences, le séminaire et le colloque se déroulent  dans une des salles prêtées gracieusement par la Municipalité de Saint Estève.

Voir plan pour rejoindre la salle Jean JAURÈS. Vers la salle Jean JAURES
Voir plan pour rejoindre la salle Méditerranée et la salle ses Aînés.
Vers la salle des Aînés et la salle Méditerranée
Voir plan pour rejoindre la Maison des Associations Vers la Maison des Associations
La vidéothèque et la bibliothèque  fonctionnent le jour des conférences

Voir les anciennes conférences.Vers les anciennes conférences

La publication sur la momie du Muséum de Perpignan est disponible, Voir les modalités de son acquisition

Cours d'écriture hiéroglyphique par correspondance

Nous vous proposons des cours d'écriture hiéroglyphique par correspondance qui peuvent débuter à tout moment de l'année.
Tarif pour un cycle de 9 cours : 90 € par personne. 
Ces cours par correspondance sont dispensés par Madame Nadine GUILHOU.
Docteur en égyptologie à l'Université Paul Valéry Montpellier III.
Inscrivez-vous.

voir les modalités d'inscriptionVoir les modalités d'inscriptionvoir les modalités d'inscription
Calendrier des activités pour l'année 2018
Conférences à la salle Méditerranée à 17 H

- Samedi 9 juin nous recevrons madame Laure BAZIN-RIZZO, Docteur en égyptologie, qui nous présentera

"L’art de la parure : réalités et métaphores dans l’ancienne Égypte"

Le « costume » égyptien, à savoir les vêtements, sandales, bijoux, coiffure, maquillage voire tatouages, constituent autant de marques spécifiques permettant aux artistes d’indiquer le sexe, l’âge, l’origine ethnique et la condition sociale d’une personne, voire une fonction ou une prêtrise spécifique. Dans certains cas, la parure offre même la possibilité d’établir une distinction entre la représentation, d’une part, des défunts évoluant dans le domaine divin et, d’autre part, des vivants. Les diverses formes et ornements des pagnes, robes, manteaux ou encore perruques des femmes comme des hommes peuvent servir de critères stylistiques de datation, notamment pour les œuvres anépigraphes. On peut également se demander, grâce au recoupement avec des artefacts issus des fouilles, s’il ne s’agit là que de pures conventions iconographiques ou bien également du reflet de certaines « modes » (vestimentaires ou capillaires) ayant varié selon les époques.

Voir l'affiche de la conférence EGYPTE, "MERE DU MONDE"

- Samedi 29 septembre nous recevrons monsieur Bernard MATHIEU, Maitre de Conférences, ancien Directeur de l'I.F.A.O, qui nous présentera

"Quand les défunts parlent aux vivants.
Quelques autobiographies notables de l’Ancien Empire"

L'un des genres les plus productifs de la culture pharaonique est celui des biographies et autobiographies. Il s’agit d’un genre bien spécifique à l’Égypte ancienne, dans lequel le défunt s’adresse aux vivants pour leur transmettre son expérience individuelle, s’ériger en exemple, mais aussi pour susciter l’accomplissement du culte funéraire et préserver le souvenir de son nom auprès des générations futures. En retour, les vivants pourront attendre soutien et assistance de la part de l’au-delà. Traversant l’ensemble de l’histoire pharaonique, depuis l’Ancien Empire jusqu’à l'époque ptolémaïque, le genre de l’autobiographie, si richement représenté, nous permet ainsi de pénétrer au cœur de la culture égyptienne et de rencontrer quelques personnages illustres en leur temps. Dès les Ve et VIe dynasties, plusieurs compositions autobiographiques méritent attention, pour leur intérêt historique comme pour leur dimension littéraire.

Voir l'affiche de la conférence Quand les défunts parlent aux vivants. Quelques autobiographies notables de l’Ancien Empire

- Samedi 27 octobre nous recevrons monsieur Marc GABOLDE, Professeur d'égyptologie à l'Université Paul Valéry de Montpellier qui nous présentera

"BYBLOS et l'EGYPTE"

- Samedi 24 novembre nous recevrons monsieur Frédéric ROUFFET, Docteur en égyptologie, qui nous présentera

"L'écriture hiéroglyphique : signes bizarres et jeux graphiques "

Les hiéroglyphes ont pendant longtemps été source d'imagination et d'hypothèses extravagantes. Depuis le déchiffrement des hiéroglyphes par Jean-François Champollion, la richesse de la langue de l'Égypte ancienne s'est peu à peu dévoilée à nos yeux et ne cesse de nous émerveiller. C'est en se fondant sur les principes généraux permettant de déchiffrer les hiéroglyphes que cette conférence permettra de découvrir certaines particularités de l'écriture égyptienne, depuis des signes parfois surprenants jusqu'à des monuments inédits où l'importance de l'agence des signes prend tout son sens.

Voir l'affiche de la conférence L'écriture hiéroglyphique : signes bizarres et jeux graphiques

- Dimanche 9 décembre le séminaire sera présenté par madame Nadine GUILHOU, Docteur en égyptologie, sur

Le temple d'Isis à Philae

La déesse Isis à Philae assumera quatre fonctions :
- l'épouse d'Osiris,
- la mère d'Horus,
- protectrice du soleil en étant identifié à l'uraeus qui protège la couronne
- bienfaitrice de l'Egypte par la protection royale (Osiris), et annonciatrice de la crue.

 Vers les liens
Vers les liens