Téti, pharaon fondateur de la VIème dynastie possède sa pyramide à côté des mastabas de Mérérouka et Kagemni. La structure extérieure de la pyramide est très dégradée, l'intérêt  de cette tombe réside dans les inscriptions des appartements funéraires et la particularité de son sarcophage.
"Stables sont les places de Téti" était le nom de la pyramide du roi.
A la fin de la Vème dynastie, règne du pharaon Ounas, les féodalités installées dans le pays faisaient peser quelque menace sur le pouvoir central. A cela s'ajoutait un autre problème: l'absence d'un héritier mâle. La montée sur le trône de Téti fournit une solution à cette double crise. 
Téti, loin de rompre avec la dynastie précédente, épouse une fille d'Ounas, Ipout, qui lui donnera Pépi Ier
Téti prend comme nom d'Horus : "Séhéteptaoui", "Qui pacifie les Deux Terres", ce qui laisse augurer de son programme politique.
Il pratique une politique d'alliance avec la noblesse en donnant sa fille aînée Sechechet à Mérérouka, qui fut son vizir puis le contrôleur  des prêtres de sa pyramide. La pyramide de Téti est la deuxième pyramide à textes après celle d'Ounas. Le pharaon renoue avec certaines traditions de la IVème dynastie, alors qu'Ounas s'était contenté de mastabas pour ses épouses, Téti construit des pyramides pour les reines.

L'entrée conduisant à la descenderie est placée au Nord de la pyramide.
Cette entrée, protégée par une chapelle, était murée après l'inhumation du roi.

Une petite chapelle, avec une stèle, était accolée à la base de la pyramide, elle contenait dans son dallage l'embouchure de la descenderie.
La descenderie avec sa pente prononcée, le vestibule et le couloir horizontal fermé à l'origine par des herses.
Plan des appartements funéraire du roi.

La descenderie conduit vers les appartements funéraires de la pyramide.
Après les funérailles, la descenderie était comblée d'énormes bouchons de pierre dont la section correspondait à celle du couloir, ce qui n'a pas empêché la violation de la tombe. 
La descenderie était bâtie, ou creusée en partie dans la roche du plateau.

La descenderie qui débouche sur un vestibule.
La descenderie en direction de l'entrée.
La descenderie débouche sur un vestibule puis sur un couloir horizontal.
Dans ce couloir étaient disposées trois herses en granit de 7,5 tonnes environ, elles barraient la route vers les appartement funéraires. 
La descenderie, tout au fond, qui débouche sur un vestibule puis sur un couloir horizontal.
Le couloir horizontal et l'emplacement des herses.
Le couloir horizontal et l'emplacement des herses.

Vue en coupe des appartements funéraires du roi Téti.

La chambre funéraire est la plus grande pièce de la tombe.
Sa toiture est formée de lourdes poutres en chevrons, au nombre de trois, qui se superposent. 

Le sarcophage de Téti est placé dans la chambre funéraire à l'aplomb du mur Ouest. 
Tous les sarcophages royaux des pyramides à textes connues ont été retrouvés en place. 
Le sarcophage de Téti est intéressant car il diffère des autres sur deux points :
- c'est la première fois, unique à ce jour, qu'un sarcophage royal est gravé de textes,
- contrairement aux usages, le sarcophage n'est pas encastré dans le sol, mais repose toujours sur des cales en bois et en calcaire.
 
La cuve rectangulaire mesure 2,78 m X 1,31 m /1,85 m X 1,24 m hors tout. 
L'intérieur de la cuve est de 2 m X 64 cm X 69 cm.
Les textes sont gravés en une ligne axiale sur la partie extérieure du couvercle bombée, puis ils se poursuivent à l'intérieur de la cuve. Ils se répartissent ainsi : une ligne horizontale sur le fond de la cuve et sur les grands côtés, une ligne verticale sur les petits côtés.
Lorsque le roi était placé à l'intérieur du sarcophage sa tête était placé au Nord, vers les étoiles impérissables.
De taille supérieure aux différents passages des appartements de la pyramide, le sarcophage n'a pu être introduit que pendant la construction du tombeau, et ce avant la pose des chevrons de recouvrement de la chambre funéraire.
Pour construire la pyramide, la première étape était de choisir l'emplacement. 
Puis les ouvriers, sous les ordres du "Chef des Travaux", creusaient une grande excavation qui abriterait la descenderie et les appartements: vestibule, antichambre, serdab, chambre funéraire.
La construction des chambres terminée, le sarcophage était placé dans la chambre funéraire. Après la pose des chevrons de recouvrement,  la construction de la pyramide pouvait débuter au-dessus du tombeau.

Les poutres sont décorées d'étoiles à cinq branches.
Les textes sont gravés en une ligne axiale sur la partie extérieure du couvercle bombée, puis ils se poursuivent à l'intérieur de la cuve. La lecture en est, à l'intérieur de la cuve, de droite vers la gauche, on y trouve le cartouche de Téti.
Intérieur de la cuve.
Intérieur de la cuve.
Les poutres, de la chambre funéraire, sont décorées d'étoiles à cinq branches.

Des poutres se sont affaissées à la base qui est constituée par les murs de la chambre.
Ce glissement provoque un décrochement dans la surface de la toiture.

Mur Est gravé des textes des pyramides.
Textes des pyramides et cartouche de Téti.
Le couvercle, légèrement bombé dans sa partie centrale, est cassé sur le côté Sud.
Nous apercevons les cales qui rehaussent la cuve, nous trouvons deux cales au Nord (la cale intérieure est en bois) et une cale au Sud. Le sarcophage est en grès de couleur sombre, gris foncé à noir, cette couleur rappelle la renaissance posthume et la préservation éternelle. Ce qui laisse à penser que la décision de déposer la momie à l'intérieur d'un cercueil sculpté dans ce grès n'est pas fortuite.
Le bâ du pharaon emprunte le couloir et la descenderie pour rejoindre les étoiles impérissables.
            
Cartouche de Téti.


Vers les liens

Vers les images
Vers les images